Le projet ACEVE présenté au sous-préfet en charge de la relance et au député

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Notre entreprise CALIP Normandie profilé de Moult(14) est lauréate du plan de relance de la filière automobile. A ce titre, elle bénéficie d’un soutien aux investissements de plus d’1M€.

Le 26 février 2021, le sous-préfet en charge de la relance M. Nathan de LARA et Alain TOURRET, député de la 6ème circonscription du Calvados, sont venus découvrir notre projet de modernisation de la filière automobile ACEVE.

A cette occasion, Samuel Guérin Directeur Général de l’usine, s’est vu remettre la plaque « France Relance  » des entreprises lauréates par le Sous-préfet.

 

Le Projet ACEVE

L’objectif de notre projet ACEVE (Aluminium Creative Solutions for Electrical Vehicles) est de concevoir des pièces innovantes en aluminium pour l’industrie automobile électrique en pleine expansion. Notre volonté est de transposer notre expérience en co-conception de pièces aéronautiques au domaine automobile pour les véhicules électriques.

Notre connaissance de l’usinage des profilés aluminium, alliée à notre expertise du soudage par friction malaxage et d’autres procédés innovants (fabrication additive d’aluminium, formage par étirage, extrusion de parois fines…), nous permettent de proposer des pièces mécaniques aux caractéristiques bien meilleures que l’acier, à faible coût et avec un poids bien moindre.

Planifié sur 3 ans, ce plan de développement devrait déboucher sur l’emploi d’une vingtaine de personnes et la création d’un centre de formation dédié au transfert des savoir-faire de l’entreprise sur ses métiers spécifiques

 

Plus d'articles

Les 2 sites CALIP Normandie ont fusionné

Les 2 entités CALIP Group de Normandie avaient déjà fusionné administrativement au mois de juillet 2021. La phase de déménagement sur un seul et même

Innovation

La technologie au service du confort de nos opérateurs

Pour standardiser les opérations pénibles, répétitives et génératrices de troubles musculo-squelettiques (TMS) de nos opérateurs, nous intégrons de plus en plus de robots collaboratifs et